Présentation de l’éditeur :

Anna se réveille en sursaut. Un bruit l’a arrachée au sommeil.

Le lendemain, elle s’approche de la remise au fond de son jardin. Sur le vieux canapé, allongé de tout son long et dans un relâchement total, un enfant dort.

« Dans la remise » est le premier roman d’Inès Benaroya.

« Dans la remise » est également disponible en version numérique.

Mon avis :

Dix ans après leur rencontre, Anna et Bertrand forment, aux yeux de tous, un couple parfaitement harmonieux. Elle est avocate ; lui est homme d’affaires. Tous deux sont ambitieux et s’épanouissent dans le travail. Ils incarnent la réussite et partagent une conception identique de la vie. Les mêmes attentes : ni l’un ni l’autre ne souhaite avoir d’enfant.

Un soir, peu après le décès de sa mère, Anna est tirée du sommeil par un bruit provenant de leur jardin, plus précisément de la remise vétuste qui s’y trouve. Le lendemain, perturbée par ce bruit étrange, elle décide d’aller jeter un œil. C’est ainsi qu’elle découvre, par l’embrasure des volets, un petit garçon endormi dans la pièce. Surgissent alors, pour Anna comme pour le lecteur, les premières interrogations. Qui est cet enfant ? D’où vient-il ? Et surtout, doit-elle en parler à Bertrand ? Dans un premier temps, elle choisit d’attendre. Attendre, en pensant qu’elle saura trouver les mots, le moment venu. 

Mais le temps passe, les jours et les nuits se succèdent, immanquablement ponctuées par l’intrusion de ce petit être. En dépit de toute logique, Anna s’obstine à garder le silence. Peu à peu, la surprise et la crainte cèdent la place à l’affection chez cette femme que rien ne semblait troubler jusqu’alors ; pas même l’épreuve du deuil.

A travers ce premier roman, Inès Benaroya décrit la trajectoire d’une femme forte qui, soudain, vacille et voit voler en éclats bon nombre de ses certitudes. Comment ses liens familiaux ont-ils pu se distendre à ce point ? Assume-t-elle totalement ses choix ? Anna s’interroge tandis que les souvenirs l’assaillent. Nous découvrons, par fragments, une enfance qui semble l’avoir profondément marquée. Un passé qui a, sans nul doute, pesé dans ses décisions et façonné son couple. 

Forcément, il est difficile d’en dire plus sans rompre le charme du récit. Bien au delà des dialogues et des situations, son intérêt tient essentiellement au cheminement intérieur (pour ne pas dire « intime ») du personnage d’Anna après l’apparition de l’enfant. Un processus lent, insidieux, qui finit par rendre la lecture particulièrement addictive. Sans parler de l’effet de surprise… Honnêtement, je ne m’attendais absolument pas à ce que l’histoire prenne cette tournure. Certains verront sûrement cela comme un atout. Pour ma part, j’ai été déçu. Déçu, aussi, de ne pas avoir pu réellement m’attacher aux différents protagonistes (exceptée Anna enfant).

Ceci dit, « Dans la remise » n’en est pas moins intéressant. Sa structure, ainsi que les choix de l’auteure pour évoquer le désir d’enfant, contribuent à en faire une lecture originale et prenante. Suffisant, en ce qui me concerne, pour placer Inès Benaroya sur la liste des talents à suivre. J’espère simplement, qu’à l’avenir, elle saura me toucher davantage. 

 

Lien vers le site de l'éditeur

 

 

IMG_0599